Share This Post

À la Une / À ne pas manquer / Conseils

Le Ndop: quand tradition et modernité se mêlent

Le Ndop: quand tradition et modernité se mêlent

Ce tissu originaire de l’Ouest Cameroun, était, à ses débuts réservé aux notables et autres dignitaires. Mais depuis quelques années, il est devenu prisé par des marques camerounaises, spécialisées dans la mode urbaine et chic.

Dans sa forme d’origine, le Ndop est un assemblage de bandes de coton, qui ont été cousues bord à bord sur une toile bleue et brodé à la main.

Cette étoffe qui fait la richesse des territoires Bamiléké (Ouest Cameroun) est riche en symboles. Les premières apparitions du Ndop dans sa forme actuelle dateraient du 18e siècle, et certains spécimens datant du 15e siècle ou du 17e siècle sont conservés jalousement dans les musées de chefferie, comme celle de Baham ou celle de Bandjoun.

Dans la tradition, le Ndop n’est pas porté par tout le monde. Ce tissu considéré comme sacré est principalement destiné aux rois et notables ; et se décline sous forme de robes, jupes ou encore de boubous. Il peut également être, tout simplement, noué autour de la taille. Le caractère noble de ce tissu prend tout son sens particulièrement lors des cérémonies funéraires, où s’accomplissent divers rites.

Il existe différentes formes du Ndop, selon les régions Bamiléké. Les motifs représentent, le plus souvent des animaux, les étoiles, des masques, des cauris, des lances, etc. La technique de fabrication du Ndop avec teinture à l’indigo est un savoir-faire qui se transmet de génération en génération.

Aujourd’hui, le Ndop est également fabriqué de manière plus industrielle, comme les pagnes wax et d’autres tons existent désormais. On assiste ainsi à une sorte de démocratisation de ce tissu, qui est de plus en plus prisé par les stylistes camerounais. Les marques de vêtements urbains et chics en ont fait une de leur pièce préférée. On a par exemple Mandeo, qui propose des tops, pulls, sweat-shirts et chemises avec des détails traditionnels.

De l’autre côté, Enjoy Yourself est une marque qui propose des tee-shirts ainsi que des blousons ou « bombers » entièrement ou à moitié cousus avec des tissus pagne parmi lesquels le Ndop.

L’utilisation du Ndop en un autre ton est très prisée par la marque Israel b., qui se sert beaucoup des tons jaune et marron. Ses créations sont dans un style chic et moderne. Il propose des robes, des ponchos, des chemises, des crop-tops, des jupes et bien d’autres.

La modernisation du Ndop ne s’illustre pas uniquement à travers la mode vestimentaire. La marque camerounaise de bagagerie et autres accessoires Grassphields utilise également le Ndop pour la fabrication de ses produits.

Le maître mot des jeunes créateurs derrière ces marques est la valorisation de la culture camerounaise, surtout auprès des jeunes générations qui ont tendance à préférer ce qui vient d’ailleurs. La combinaison entre tradition et modernité est, pour selon eux, un bon moyen d’être à la mode en restant fier du patrimoine culturel national.

Publié dans À la Une,À ne pas manquer,Conseils

Share This Post

Leave a Reply

Se connecter avec:



Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>